Menu

Toilettes japonais, bon pour l'hygiène mais aussi l'environnement

Toilettes japonais, bon pour l'hygiène mais aussi l'environnement

On les appelle washlets , WC lavants, WC à douchette ou même WC bidet. Quelle que soit leur dénomination, il faut bien avouer que ces WC à la japonaise étonnaient voire prêtaient à sourire il y a encore peu. Aujourd’hui, même si en France, on est bien loin des 2/3 des foyers équipés comme c’est le cas au Japon, le WC japonais s’envisage comme une solution confortable voire écologique. Qu’en est-il vraiment ? Les washlets ou WC japonais sont-ils plus écolo que les WC ordinaires ?

Une technologie de pointe dans ses toilettes

L’abattant est en effet équipé de buses de nettoyage, une pour l’arrière, une seconde pour l’avant et d’un système de séchage afin d’assurer une hygiène parfaite.

Avec ce type de WC, plus besoin d’utiliser de papier toilette que l’on désigne papier hygiénique et qui ne l’est en fait pas tout à fait si on y réfléchit bien. Eh oui, avec le papier on se contente d’essuyer, on ne nettoie pas !

De plus, si le papier est bien souvent blanchi au chlore, qui est très toxique. Egalement, les ajouts de parfums peuvent se révéler très irritants…

Certains modèles poussent le confort à l’extrême en proposant même des abattants chauffants, très utiles pour les nuits froides ou les matins frais d’hiver. D’autres offrent également des programmes personnalisés selon l’utilisateur, en faisant varier la pression du jet, ou la température de l’eau.

Même aux toilettes, pensons à l’environnement !

Le grand intérêt des toilettes à la japonaise est bien entendu de se passer de papier. L’intérêt est même double :

  1. pour l’hygiène comme nous venons de le voir ;

  2. et pour l’environnement.

Car, vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais le simple fait d’aller aux toilettes fait que nous participons bien malgré nous à la déforestation !

  • En effet, 10 millions d’arbres sont sacrifiés chaque année rien que pour notre hygiène…

  • Un Européen utilise 13 kg de papier toilette par an, dont 40 % est issu du recyclage.

  • Un américain en consommerait 3 fois plus

  • Or, 98 % du papier toilette vendu aux États-Unis est fabriqué à partir de fibres de bois vierges…

L’air de rien, la consommation de notre indispensable papier hygiénique n’est pas sans incidence sur notre Planète. Pour limiter les dégâts, choisissons du papier écologique, repérable grâce à son écolabel. Il s’agit de papier recyclé sans adjonction de chlore.

Une consommation d’eau divisée par 3

Les systèmes complets de WC japonais, autrement dit, l’ensemble et pas uniquement l’abattant, permettent en plus de réduire significativement sa consommation d’eau.

Une chasse d’eau classique nécessite pas moins de 9L d’eau, la plupart du temps potable d’ailleurs, à moins de disposer d’un système de récupération d’eau de pluie.

Les WC japonais ont une consommation bien en deçà des 9L. Les fabricants comme parlent d’une consommation de 3 à 4L puisque le fait de se passer de papier nécessite moins d’eau pour l’évacuation.

Le coût des toilettes japonais

Ces petits bijoux de technologie ont bien évidemment un coût : les premiers prix débutent à 450€ mais peuvent aller bien au delà, aux alentours des 1 500€. Si vous êtes tenté par l’expérience, sachez qu’il n’est pas nécessaire de changer vos toilettes mais qu’il est possible de se procurer l’abattant uniquement.

De nombreux fabricants français et européens se sont lancés sur un marché qui risque de prendre de plus en plus d’ampleur. Parmi eux, Home Low qui propose des toilettes japonais pas chers avec des produits de qualité dont les prix varient entre 59,90€ et 69,90€.

[Source : ConsoGlobe]

Compare